Eupedia Forums
Site NavigationEupedia Top > Eupedia Forum & Japan Forum
Results 1 to 4 of 4

Thread: Michelsberger culture middle neolithic

  1. #1
    Elite member
    Join Date
    25-10-11
    Location
    Brittany
    Age
    72
    Posts
    4,844

    Y-DNA haplogroup
    R1b - L21/S145*
    MtDNA haplogroup
    H3c

    Ethnic group
    more celtic
    Country: France



    2 members found this post helpful.

    Michelsberger culture middle neolithic

    Here under an abstract (in French) I "robbed" in the Bernard SECHER 's blog. Is it already in some thread here?


    Génomes anciens dans un mégalithe de la culture de Wartberg en Allemagne

    Par Bernard Sécher, mardi 26 janvier 2021. ADN ancien

    En Europe Centrale, les communautés de fermiers et de chasseurs-cueilleurs ont probablement coexisté pendant des millénaires. Même si ces deux populations vivaient à proximité l'une de l'autre elles se sont très peu mélangées au début du Néolithique. Cette situation a changé dans la dernière partie du Néolithique lorsque les flux de gènes issus de chasseurs-cueilleurs ont augmenté parmi les communautés de fermiers. Une des cultures qui émerge en Allemagne à cette époque est la culture de Wartberg datée entre 3500 et 2800 av. JC. qui s'est probablement développée à partir de la culture de Michelsberg. La culture de Wartberg est connue pour ses mégalithes dont l'architecture ressemble à celle des monuments de Bretagne ou du Bassin Parisien.

    Alexander Immel et ses collègues viennent de publier un papier intitulé: Genome-wide study of a Neolithic Wartberg grave community reveals distinct HLA variation and hunter-gatherer ancestry. Ils ont séquencé le génome de 42 squelettes issus du mégalithe de Niedertiefenbach situé en Allemagne et appartenant à la culture de Wartberg. Tous les squelettes sont datés au radiocarbone entre 3300 et 3200 av. JC.:



    Parmi ces 42 individus il y a 11 femmes et 26 hommes. Pour comparer les génomes de ces individus à ceux d'autres populations anciennes et modernes, les auteurs ont réalisé une Analyse en Composantes Principales. Dans la figure ci-dessous les génomes de Niedertiefenbach sont représentés par des disques rouges. Les chasseurs-cueilleurs de l'ouest sont situés en bas à gauche, les fermiers d'Anatolie sont situés à droite, et les pasteurs des steppes sont situés en haut:



    De manière intéressante tous les échantillons de Niedertiefenbach se regroupent dans un cluster allongé situé entre les fermiers d'Europe et les chasseurs-cueilleurs de l'ouest. Notamment certains génomes sont très proche de quelques génomes de Blätterhöhle connus pour intégrer une forte proportion d'ascendance chasseur-cueilleur. L'utilisation du logiciel qpAdm permet d'estimer la proportion d'ascendance chasseur-cueilleur et fermier. En moyenne il y a 60% d'ascendance fermier d'Anatolie et 40% d'ascendance chasseur-cueilleur dans le groupe de Niedertiefenbach. Les valeurs varient entre 34 et 58% d'ascendance chasseur-cueilleur parmi la population de Niedertiefenbach selon les individus. Les logiciels ADLER et DATES permettent d'estimer la date de mélange génétique. Elle est estimée à 15 ou 16 générations avant l'existence de la communauté de Niedertiefenbach, soit entre 3860 et 3550 av. JC. correspondant à la période de fin de la culture de Michelsberg et de formation de la culture de Wartberg.

    Les auteurs ont ensuite étudié les variants génétiques responsables du phénotype de ces individus. Ainsi 14 individus avaient les cheveux sombres et la peau relativement foncée. Trois individus avaient les yeux bleus et quinze avaient les yeux marrons. Aucun individu pouvait digérer l'amidon ou le lait.

    Les auteurs ont également étudié les antigènes des leucocytes humains (HLA) liés au système immunitaire, dans cette population. Les résultats montrent que les proportions des allèles diffèrent de la population contemporaine d'au moins 9% pour chacun des HLA testés suggérant ainsi de grosses différences dans le système immunitaire entre les populations passées et présentes:



    En recherchant les allèles des HLA dans d'autres populations anciennes, les auteurs ont pu ensuite visualiser leur évolution au cours du temps. Dans la figure ci-dessous HG représente les chasseurs-cueilleurs, EF les premiers fermiers, NT la population de Niedertiefenbach et MG les allemands actuels:



    Ainsi pour cinq HLA, la fréquence des allèles diminue au cours du temps. Ces HLA sont associés à la résistance à différents pathogènes viraux comme HIV, l'hépatite C, la grippe A et les Herpèsvirus. Il est possible que la diminution de la fréquence de ces allèles soit lié à l'adaptation des pathogènes viraux et à l'émergence des bactéries pathogènes comme Yersinia pestis.

    L'analyse des marqueurs uniparentaux montre qu'il y a 29 haplotypes mitochondriaux différents et cinq haplotype du chromosome Y différents. Notamment dix parmi les seize hommes ont le même haplotype I2c1a1. Les auteurs ont ensuite déterminé d'éventuelles relations familiales entre les individus de Niedertiefenbach. Ils ont ainsi vu que trois individus: une femme et deux hommes sont reliés au premier degré. Comme ces trois individus sont décédés durant leur enfance il s'agit donc d'une sœur et de deux frères. Ces résultats sont confirmés par leurs haplogroupes mitochondriaux et du chromosome Y ainsi que par leur profil HLA.

  2. #2
    Regular Member
    Join Date
    12-11-19
    Posts
    56


    Country: Belgium - Flanders



    2 members found this post helpful.
    Genome-wide study of a Neolithic Wartberg grave community reveals distinct HLA variation and hunter-gatherer ancestry



    Alexander Immel1, Federica Pierini2, Christoph Rinne3, John Meadows 4,5, Rodrigo Barquera 6,
    András Szolek 7, Julian Susat1, Lisa Böhme1, Janina Dose1, Joanna Bonczarowska1, Clara Drummer3,
    Katharina Fuchs1, David Ellinghaus 1, Jan Christian Kässens1, Martin Furholt8, Oliver Kohlbacher 7,9,10,11,
    Sabine Schade-Lindig12, Andre Franke1, Stefan Schreiber1,13, Johannes Krause 6, Johannes Müller3,
    Tobias L. Lenz 2, Almut Nebel1 & Ben Krause-Kyora 1✉


    The Wartberg culture (WBC, 3500-2800 BCE) dates to the Late Neolithic period, a time of
    important demographic and cultural transformations in western Europe. We performed
    genome-wide analyses of 42 individuals who were interred in a WBC collective burial in
    Niedertiefenbach, Germany (3300-3200 cal. BCE). The results showed that the farming
    population of Niedertiefenbach carried a surprisingly large hunter-gatherer ancestry component
    (34–58%). This component was most likely introduced during the cultural transformation
    that led to the WBC. In addition, the Niedertiefenbach individuals exhibited a distinct
    human leukocyte antigen gene pool, possibly reflecting an immune response that was geared
    towards detecting viral infections.

    There is a thread here

    https://www.eupedia.com/forum/thread...man-settlement

  3. #3
    Elite member
    Join Date
    25-10-11
    Location
    Brittany
    Age
    72
    Posts
    4,844

    Y-DNA haplogroup
    R1b - L21/S145*
    MtDNA haplogroup
    H3c

    Ethnic group
    more celtic
    Country: France



    Thanks, Bicicleur2, I was sure I had seen some thread on a close topic, but I didn't remember its title. A shoot into water.

  4. #4
    Elite member
    Join Date
    25-10-11
    Location
    Brittany
    Age
    72
    Posts
    4,844

    Y-DNA haplogroup
    R1b - L21/S145*
    MtDNA haplogroup
    H3c

    Ethnic group
    more celtic
    Country: France



    The SOM Seine-Marne-Oise culture of Late neolithic in N-E France is supposed to be a continuation of these "German" cultures of M-LN.
    At the typologic level, rugged features in the heterogneous SOM pop could suppose the input of Mesolithical elements at a 25 to 33% level. The proper neolithical input could be divided into 'danubian' types of central Europe and more southern types of cultures neolithiques en France associated to the Chassean (look at Gurgy). a 25% of 'alpine' types had been found (origins traced to Jura/Alps), without we can link it to Meso- or Neolithic DNA at first sight, what puts me to suppose 'alpine' in not a pure Mesolithic evolution but rather a synthesis of Mesol.+Neol. (rather 'danubianlike' ?) elements in the Alps, with unsymetric traits inherited of every "mother" pop.
    So, with its limits, physical anthropology, sometimes, can confirm anDNA surveys. sure types are not races, but they can be a total (idealistic) or partial production of genetical pops, spite they cannot allow us to define precisely %'s of every component in the mixed pops (the most common case).

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •