Bio-archeologic analyses of a cemetery of the 400's around Basel Switzerland

MOESAN

Elite member
Messages
5,823
Reaction score
1,251
Points
113
Location
Brittany
Ethnic group
more celtic
Y-DNA haplogroup
R1b - L21/S145*
mtDNA haplogroup
H3c
on the border between the Roman Empire and Germany (Alamans?).
Thanks to Bernard Sécher:


[h=2]Analyses bio-archéologiques dans un cimetière daté de l'an 400 ap. JC. et situé à la frontière de l'empire Romain et la Germanie[/h] Par Bernard Sécher, vendredi 23 juin 2023. ADN ancien

Entre les 3ème et 5ème siècles de note ère, le continent Européen est caractérisé par des changements sociaux, politiques, économiques et religieux rapides, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur de l'empire Romain. Ces changements sont interprétés soit comme une cause soit comme une conséquence des invasions et des migrations barbares. A cette époque, la région de Bâle en Suisse était un creuset socio-culturel du fait de sa position au bord du Rhin, qui devint la frontière entre l'empire Romain et la Germanie après l'abandon par les Romains de certaines positions avancées autour de l'an 260. Chaque côté du Rhin a longtemps été considéré comme culturellement isolé l'un de l'autre par les historiens. Le territoire perdu à l'est du Rhin et au nord du Danube par les Romains a été appelé les Champs décumates par Tacite.

Margaux Depaermentier et ses collègues viennent de publier un papier intitulé: Bioarchaeological analyses reveal long-lasting continuity at the periphery of the Late Antique Roman Empire. Ils ont réalisé des analyses isotopiques et génétiques sur onze individus issus du cimetière Waisenhaus de Bâle qui était jusqu'ici considérés comme appartenant à une communauté de migrants Alamans. Ce cimetière est situé sur la rive nord du Rhin a seulement 150 m d'une ancienne fortification Romaine:

2023_Depaermentier_Figure1.jpg
 
... continuing
...
[h=2]Analyses bio-archéologiques dans un cimetière daté de l'an 400 ap. JC. et situé à la frontière de l'empire Romain et la Germanie[/h] Par Bernard Sécher, vendredi 23 juin 2023. ADN ancien

Entre les 3ème et 5ème siècles de note ère, le continent Européen est caractérisé par des changements sociaux, politiques, économiques et religieux rapides, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur de l'empire Romain. Ces changements sont interprétés soit comme une cause soit comme une conséquence des invasions et des migrations barbares. A cette époque, la région de Bâle en Suisse était un creuset socio-culturel du fait de sa position au bord du Rhin, qui devint la frontière entre l'empire Romain et la Germanie après l'abandon par les Romains de certaines positions avancées autour de l'an 260. Chaque côté du Rhin a longtemps été considéré comme culturellement isolé l'un de l'autre par les historiens. Le territoire perdu à l'est du Rhin et au nord du Danube par les Romains a été appelé les Champs décumates par Tacite.

Margaux Depaermentier et ses collègues viennent de publier un papier intitulé: Bioarchaeological analyses reveal long-lasting continuity at the periphery of the Late Antique Roman Empire. Ils ont réalisé des analyses isotopiques et génétiques sur onze individus issus du cimetière Waisenhaus de Bâle qui était jusqu'ici considérés comme appartenant à une communauté de migrants Alamans. Ce cimetière est situé sur la rive nord du Rhin a seulement 150 m d'une ancienne fortification Romaine:

2023_Depaermentier_Figure1.jpg


La plupart de ces individus sont enterrés sans mobilier archéologique. Seuls deux tombes sont accompagnées d'objet: un enfant avec un verre et une perle en verre (tombe 1) et un autre enfant avec également un verre et une pièce de monnaie en alliage bronze-argent située dans sa bouche évoquant une obole pour Charon, le pilote de la barque menant aux Enfers en traversant le Styx, dans la mythologie gréco-romaine (tombe 6). Cette pièce est une imitation d'une silique frappée par l'usurpateur Jovin en 411 ou 412.

2023_Depaermentier_Figure2.jpg


Les datations radiocarbone ont montré que ce cimetière est daté entre l'an 370 et l'an 410:

2023_Depaermentier_Figure5.jpg


Les analyses génétiques ont donné de bons résultats pour seulement sept individus: trois hommes (tombes 0, 3 et 9) et quatre femmes (tombes 1, 2, 4 et 5). Les haplogroupes mitochondriaux déterminés sont U2e2a1a (3 individus), H11a (2 individus), H1c5 et I2. Les haplogroupes du chromosome Y déterminés sont I2a2a2a et I2c2. Enfin les analyses ont montré qu'il y a une relation au second degré entre l'individu de la tombe 9 et les individus des tombes 0, 1 et 3. De plus les individus des tombes 0 et 1 sont reliés au premier degré.

Les auteurs ont ensuite fait une Analyse en Composantes Principales. Les résultats montrent que les individus du cimetière Waisenhaus forme une population homogène proche génétiquement des populations du nord, du centre et de l'ouest de l'Europe, mais pas du sud de l'Europe:
 
continuing
...

[h=2]Analyses bio-archéologiques dans un cimetière daté de l'an 400 ap. JC. et situé à la frontière de l'empire Romain et la Germanie[/h] Par Bernard Sécher, vendredi 23 juin 2023. ADN ancien

Entre les 3ème et 5ème siècles de note ère, le continent Européen est caractérisé par des changements sociaux, politiques, économiques et religieux rapides, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur de l'empire Romain. Ces changements sont interprétés soit comme une cause soit comme une conséquence des invasions et des migrations barbares. A cette époque, la région de Bâle en Suisse était un creuset socio-culturel du fait de sa position au bord du Rhin, qui devint la frontière entre l'empire Romain et la Germanie après l'abandon par les Romains de certaines positions avancées autour de l'an 260. Chaque côté du Rhin a longtemps été considéré comme culturellement isolé l'un de l'autre par les historiens. Le territoire perdu à l'est du Rhin et au nord du Danube par les Romains a été appelé les Champs décumates par Tacite.

Margaux Depaermentier et ses collègues viennent de publier un papier intitulé: Bioarchaeological analyses reveal long-lasting continuity at the periphery of the Late Antique Roman Empire. Ils ont réalisé des analyses isotopiques et génétiques sur onze individus issus du cimetière Waisenhaus de Bâle qui était jusqu'ici considérés comme appartenant à une communauté de migrants Alamans. Ce cimetière est situé sur la rive nord du Rhin a seulement 150 m d'une ancienne fortification Romaine:

2023_Depaermentier_Figure1.jpg


La plupart de ces individus sont enterrés sans mobilier archéologique. Seuls deux tombes sont accompagnées d'objet: un enfant avec un verre et une perle en verre (tombe 1) et un autre enfant avec également un verre et une pièce de monnaie en alliage bronze-argent située dans sa bouche évoquant une obole pour Charon, le pilote de la barque menant aux Enfers en traversant le Styx, dans la mythologie gréco-romaine (tombe 6). Cette pièce est une imitation d'une silique frappée par l'usurpateur Jovin en 411 ou 412.

2023_Depaermentier_Figure2.jpg


Les datations radiocarbone ont montré que ce cimetière est daté entre l'an 370 et l'an 410:

2023_Depaermentier_Figure5.jpg


Les analyses génétiques ont donné de bons résultats pour seulement sept individus: trois hommes (tombes 0, 3 et 9) et quatre femmes (tombes 1, 2, 4 et 5). Les haplogroupes mitochondriaux déterminés sont U2e2a1a (3 individus), H11a (2 individus), H1c5 et I2. Les haplogroupes du chromosome Y déterminés sont I2a2a2a et I2c2. Enfin les analyses ont montré qu'il y a une relation au second degré entre l'individu de la tombe 9 et les individus des tombes 0, 1 et 3. De plus les individus des tombes 0 et 1 sont reliés au premier degré.

Les auteurs ont ensuite fait une Analyse en Composantes Principales. Les résultats montrent que les individus du cimetière Waisenhaus forme une population homogène proche génétiquement des populations du nord, du centre et de l'ouest de l'Europe, mais pas du sud de l'Europe:

2023_Depaermentier_Figure6.jpg


Ces résultats sont confirmés par les analyses réalisées avec le logiciel ADMIXTURE et avec la statistique f3.

Les résultats des analyses isotopiques du strontium montrent que les valeurs sont comprises entre 0,7088 et 0,7102 et correspondant aux valeurs locales du cimetière Waisenhaus. Les valeurs des isotopes de l'oxygènes sont comprises entre -5.6 et -4.2‰ et correspondent également aux valeurs locales. Enfin les analyses isotopiques du carbone et de l'azote indiquent que la diète de ces anciens individus était omnivore basée sur la consommation de plantes C3.

En conclusion cette étude suggère que les individus enterrés dans le cimetière Waisenhaus correspondent à une population locale, une communauté homogène appartenant peut-être à une seule famille. La proximité de la frontière avec l'empire Romain et de l'ancienne fortification Romaine construite sous Valentinien Ier, peut suggérer un lien entre cette population et l'armée Romaine. Valentinien a lutté dans cette région contre les Alamans.
 
Thanks for sharing Moesan.
 

This thread has been viewed 1050 times.

Back
Top