Question : Rapport haplogroupe et type physique

Arno

Junior Member
Messages
5
Reaction score
0
Points
0
Bonjour à tous.

Des années que je navigue sur ce site. Une mine d'information et trop peu d'articles en français malheureusement. Mon anglais est trop sommaire et je n'ai jamais pu trouver de réponse à une question que je me pose.

On fait associer en génétique des populations certains YDNA avec des populations historiques. On recoupe avec l'archéologie etc... Très bien.

Reste que parfois si on reprend l'arbre de séparation des différentes populations on ne s'y retrouve pas forcément.

Pour prendre un exemple comment Napoléon peut il être issu d'une branche qu'on retrouve prévalent en Afrique de l'ouest dans des populations négroïdes alors qu'il est beaucoup plus proche d'un caucasien r1a Lettons par exemple. 2 branches séparées du point de vue de la génétique depuis des milliers d'années et qui n'ont quasi strictement rien à voir.

Quels liens entre les haplogroupes et les différents types morphologiques ?
 
AUCUNS liens entre le groupe genetique et les differents types morphologiques. Peut-être Napoleon appartenait au groupe E3b parce-que sa lignee paternelle venait de la corse, ou il y'a probablement au moins un peu plus de sang neolithique qui est arriver de l'afrique du nord. Peut-être son haplogroupe maternelle est typique de populations europeennes? Je ne le sais pas.
 
Un homme peut appartenir a la famille E3b (les frequences les plus hautes de ce groupe se retrouvent en Afrique du Nord) et avoir l'air d'un homme blanc typique parce-que ses deux autres grand-meres et son autre grand-pere ont des haplogroupes typiques de populations europeennes.
 
Napoléon appartenait à l'haplogroupe E1b1b1b2a1 (M34), une sous-clade présente principalement au Moyen-Orient (3 à 8% de la population), mais aussi en Italie (de 1 à 9% suivant les régions) et chez 1,5% des Corses.

Les haplogroups ne représentes que les ancêtres patrilinéaires (de père en père), pas l'ensemble du génome et donc pas l'ensemble de nos ancêtres.
 
Un exemple parfait de ceci serais le presenteur-vedette grec, George Stroumboulopoulos. A premiere vue, il ressemble quasiment a n'importe quel autre homme europeen. Son haplogroupe paternel est E3b (le plus souvent retrouver en Afrique du nord mais aussi dans 10-25% de certains pays du moyen-orient, et aussi dans 30% des grecs, 20% en Albanie/serbie 10-15% en Bulgarie et roumanie, 10-15% en italie, au Portugal, en espagne etc.) Mais il ne ressemble pas a un Berber.....Probablement parce-que sa mere appartient au groupe MTDNA H, qui est tres commun dans les populations "typiquement" europeennes.
 
Merci pour vos réponses

Mais en imaginant que tous ces ancêtres soient E-M34 de chaque côté nous aurions plus de chances qu'il ressemble physiquement à un maghrébin ou non ?

Pour prendre un autre exemple. Imaginons un r1b-s116 de père et mère depuis plusieurs générations. Y aurait il une chance pour qu'avec un autre individu ayant les même origines dans les même proportions on retrouve le même type physique ?
 
Oui, c'est exact, si la majoriter des ancetres de l'individu en question sont E-M34 ou E-M81 ou E-V68, alors il ressemblera plus a la moyenne de ce qu'est un Berber ou un Maghrebin. Mais il faut se souvenir que la composition genetique des femmes maghrebines different beaucoup de la composition genetique des femmes de l'asie de l'ouest, par exemple. Les femmes Maghrebines aussi ont leurs propres groupes genetique, comme la lignee L3 par exemple, qui n'est pas presente dans les populations europeennes.
 
What is the relation between E-M34 and E-M123 - is M34 a sub-clade of it?
 

This thread has been viewed 6624 times.

Back
Top