Eupedia
Eupedia Genetics


Eupedia Home > Genetics > Haplogroups (home) > Haplogroup X

Haplogroupe X (ADNmt)

English versionΕλληνική έκδοση

Distribution géographique

L'haplogroupe X est l'un des haplogroupes matrilinéaires les plus rares en Europe, se trouvant seulement dans environ 1 % de la population. L'incidence la plus élevée de l'haplogroupe X est observée en Grèce (4 %), en Macédoine (3 %), en Roumanie (2,5 %) et dans le Caucase, notamment parmi les Avars (5 %), les Adyguéen-Kamara (5 %), les Karatchaïévo-Balkars (4,5 %), les Nogays (4 %), les Darguines (3,5 %), les Arméniens (3,5 %), les Azeri (3,5 %), les Ossètes du Nord (3 %) et les Géorgiens (3 %). En Europe occidentale, X culmine à Orkney (7 %), en Ecosse (2,5 %), en Catalogne (2,5 %) et dans le pays Basque (2,5 %).

La seule ethnie eurasienne possédant un pourcentage relativement élevé d'haplogroupe X sont les Druzes du Liban, de Syrie et d'Israël, parmi lesquels X représente 15 % des lignées maternelles. Les Druzes ont également la plus grande diversité de lignées X au monde, possédant les sous-clades X1a, X1c, X2b, X2e, X2f, X2h et X3. Les populations non-Druze dans le Levant possèdent beaucoup moins de X; seulement entre 1 % et 2 %. L'haplogroupe X est complètement absent de la région Volga-Oural ainsi qu'en Laponie, et aux extrêmités nord et est de l'Europe.

La sous-clade X2a est préssente également parmi de nombreux peuples autochtones d'Amérique du Nord, notamment chez les Sioux (15 %), les Nuu-Chah-Nulth (11 – 13 %), les Navajo (7 %) et les Yakamas (5 %).

Distribution de l'haplogroupe X (ADNmt) en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient

Distribution de l'haplogroupe X (ADNmt) en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient

Origines & Historire

La mutation définissant l'haplogroupe X serait apparue durant la fin du Paléolithique supérieur, il y a entre 20.000 et 35.000 ans d'ici, probablement dans l'ouest de l'Asie. L'haplogroupe X n'a jamais été retrouvé chez les chasseurs-cueilleurs mésolithiques d'Europe ou d'Afrique du Nord. Il n'apparaît qu'avec l'arrivée de premiers fermiers néolithiques du Proche-Orient. La grande diversité des sous-clades de X au Moyen-Orient et dans le Caucase plaident en faveur d'une diffusion néolithique à partir de cette région.

La diffusion néolithique de l'agriculture

Les échantillons les plus anciens de l'haplogroupe X identifiés à ce jour sont un X2d2, un X2m et un X2m2 testé par Mathieson et coll. (2015) dans le cadre du séquençage de 26 génomes du début du Néolithique provenant du site de Barcın (6500-6200 avant notre ère) dans le nord-ouest de l'Anatolie, ainsi qu'un échantillon X2b du début néolithique en Thessalie (Grèce) testé par Hofmanová et coll. (2015).

A l'exception d'un échantillon X1 de la culture de la céramique cardiale en Espagne, qui pourrait provenir de bergers nord-africains, tous les échantillons néolithiques européens testés à ce jour appartenaient à X2.

X2b et X2c semblent avoir été les sous-clades les plus courantes dans l'Europe néolithique. X2b a été trouvé en Grèce néolithique et en Hongrie, dans la culture rubanée (LBK) (et sa sous-culture de Schöningen) en Allemagne, dans la culture du Rubané récent du Bassin parisien (RRBP) dérivée de la LBK, ainsi qu'au Portugal pendant l'âge du Cuivre. X2c a été trouvé dans les cultures de Baalberge et de Rössen, descendantes de la culture rubanée, en Allemagne, ainsi que dans la culture de la céramique cardiale en Espagne. X2d1 a également été trouvé dans la culture rubanée.

En dehors de cela, de nombreux échantillons X2 de sous-clades indéterminées ont également été identifiées dans la culture de Starčevo en Hongrie, la culture de la céramique cardiale dans le sud de la France et dans des sépultures mégalithiques du pays Basque, de Navarre et de Bretagne.

Un des haplogroupes eurasiatiques basaux

L'haplogroupe X est l'un des rares halogroupes mitochondriaux du Moyen-Orient (avec N1 et N2, y compris leurs descendants, les haplogroupes I et W) qui ne descendent pas directement de l'haplogroupe mitochondrial R (l'ancêtre des haplogroupes HV, H, V, J, T, U et K), mais qui évolua directement du macro-haplogroupe N plus ancien, en amont de l'haplogroupe R. Ceux-ci sont connus sous le nom d'haplogroupes « eurasiatiques basaux » comme ils sont plus proches de l'haplogroupe N dans l'arbre phylogénétique, qui représente la migration de nos ancêtres hors d'Afrique il y a environ 70.000 ans.

L'équivalent de l'haplogroupe R pour le chromosome Y (patrilinéaire) semble être le macro-haplogroupe IJK, duquel descendent tous les haplogroupes Y-ADN modernes d'Eurasie occidentale, à l'exception des haplogroupes F, G et H plus rares. Les haplogroupes eurasiatiques basaux semblent avoir été les lignées paternelles et maternelles dominantes liées à la diffusion de l'agriculture du Croissant Fertile. Les tout premiers agriculteurs du néolithique précéramique au Proche Orient, testés par Lazaridis et al. (2016) et Kılınç et al. (2016), appartenaient aux haplogroupes mitochondriaux N1a1a, K1a, J, T, R0a and X2, et aux Y-haplogroupes CT, E1b, G2, H2 et T. Les premiers agriculteurs européens n'ont pas apporté toutes ces lignées du Proche-Orient. Ils possèdaient en en particulier les Y-haplogroupes G2a et H2 (tous les deux eurasiatiques basaux) et les mt-haplogroupes N1a1a, K1a, J, T et X2. De nos jours, certaines régions isolées qui ont conservé une incidence plus élevée d’origine néolithique, tels que la Sardaigne ou la Géorgie, ont un pourcentage particulièrement élevé de G2a Y-ADN et ADN mitochondrial X2.

Haplogroupes X1 et X3 se trouvent surtout dans le Levant, en Afrique du Nord et certains régions du sud-ouest de l'Europe, ce qui correspondent assez bien à la distribution de l'Y-chromosome G2b. En revanche, seuls la branche X2 et l'Y-haplogroupe G2a sont présentes parmi les Européens, Anatoliens, Caucasiens et Altaiens/Sibériens. X2c et X2d sont les principales sous-clades de X trouvées dans la moitié nord de l'Europe, et leur distribution correspond à celle de l'Y-chromosome G2a3b.

La seule anomalie est le très faible pourcentage de X en Sardaigne (0,4 %), qui possède pourtant beaucoup de G2a et est la population moderne la plus proche génétiquement des agriculteurs européens néolithiques. Cela pourrait être dû à un effet fondateur dans le petit groupe d'agriculteurs néolithiques qui se sont installés en Sardaigne, qui, par pur hasard, aurait manqué de mtDNA X. Les 0,4 % aujourd'hui pourrait simplement être le résultat des migrations postérieures.

Connexion indo-européenne

X2d, X2e, X2n et X4 se trouvent en Europe centrale, autour du Caucase et en Asie centrale et pourrait par conséquent avoir été propagés au moins partiellement par les Proto-Indo-Européens durant l'âge du Bronze. Les tribus néolithiques appartenant à l'Y-haplogroupe R1b auraient vécu en Anatolie orientale et dans le Caucase pendant plusieurs millénaires avant de migrer vers le nord-ouest du Caucase et la Steppe pontique. Elles pourraient avoir absorbé des lignées X dans ces régions, qui plus tard auraient été diffusées partout en Europe et dans les régions d'Asie colonisée par les Indo-Européens. Certaines de ces sous-clades, notamment X2d, auraient déjà été présentes en Europe en raison des migrations antérieures (agriculteurs néolithiques) d'Anatolie.

Sous-clades

  • X1'2'3
    • X1'3
      • X1
        • X1a : trouvé dans le Levant (Druzes) et en Egypte
        • X1c : trouvé dans le Levant (Druzes), en Tunisie et en Irlande
      • X3
        • X3a : trouvé dans le Levant (Druzes), en Tunisie et en Espagne (Asturies)
    • X2
      • X2a'j
        • X2a : trouvé parmi les Indiens d'Amérique du Nord
          • X2a1
            • X2a1a : trouvé chez les Sioux et les Tanoans
              • X2a1a1
            • X2a1b : trouvé chez les Ojibwés
              • X2a1b1
                • X2a1b1a
            • X2a1c : trouvé parmi le peuple ojibwé
          • X2a2 : trouvé en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve
      • X2j : trouvé en Afrique du Nord
    • X2b'd
      • X2b : trouvé dans toute l'Europe (y compris Sardaigne et Orkney), au Maroc, parmi les Druzes et dans certaines parties de l'Asie centrale
        • X2b1 : trouvé au Kazakhstan
        • X2b2 : trouvé au Maroc
        • X2b3
        • X2b4 : trouvé en France, en Angleterre, en Allemagne, en Scandinavie, en Europe central et dans le Levant (Druzes)
          • X2b4a : trouvé en Grande Bretagne et en Suède
            • X2b4a1 : trouvé en Finlande
        • X2b5 : trouvé en Scandinavie et en Angleterre
        • X2b6 : trouvé en Allemagne, en Suisse, en Angleterre et en Espagne (Cantabrie)
          • X2b6a : trouvé en Allemagne
        • X2b7 : trouvé en France, Pologne, Bélarus, Moldavie et Roumanie
        • X2b8 : trouvé en Irelande, Ecosse et Norvège
        • X2b9 : trouvé en Finlande
      • X2d : trouvé dans le centre et l'est de l'Europe, Italie, Géorgie et le Turkménistan
        • X2d1 : trouvé en Italie, Allemagne et Pologne
        • X2d2 : trouvé dans le néolithique d'Anatolie
    • X2c : trouvé surtout dans le nord et l'ouest de l'Europe
      • X2c1
        • X2c1a : trouvé dans les pays germaniques, dans le nord de la France, en Irelande, en Tchéquie, en Ukraine et en Finlande
        • X2c1b : trouvé en Belgique, en Allemagne, en Autriche, et en Ukraine
        • X2c1c : trouvé aux Pays-Bas, en Suède, en Allemagne, en Tchéquie, en Slovaquie
        • X2c1e : trouvé en Finlande et en Carélie
      • X2c2 : trouvé en Suisse, en Allemagne et en Irelande
    • X2e : trouvé en Europe et au Proche-Orient
      • X2e1 : trouvé en Pologne et en Arménie
        • X2e1a : trouvé en Bulgarie et en Italie
        • X2e1b : trouvé en Ukraine occidentale et en Pologne
      • X2e2 : trouvé en Turquie et en Angleterre
        • X2e2a : trouvé en Angleterre, Allemagne, Grèce, Turquie, Géorgie, dans le Levant (Druzes), au Yémen, dans l'Altaï (Tubalar, Kiji) et en Sibérie du Sud
        • X2e2b : trouvé en Pologne et en Turquie
          • X2e2b1 : trouvé en Suède
    • X2f : trouvé parmi les Druzes, dans le Caucase du Nord & du Sud et en Italie
    • X2g : trouvé parmi le peuple ojibwé
    • X2h : trouvé parmi les Druzes
    • X2i : trouvé en Turquie, dans le Caucase (Arménie, Kabardo), en Italie (Sicile) et en Espagne (Asturies)
      • X2i1 : trouvé en Allemagne, Pologne et Turquie
    • X2k : trouvé en Italie
    • X2l : trouvé en Iran (Qashqai)
    • X2m'n
      • X2m : trouvé en Europe atlantique, en Norvège, en Allemagne, en Autriche, en Italie et en Russie / trouvé en Anatolie néolithique
        • X2m1: trouve en Irelande, Allemagne et Italie
        • X2m2 : trouvé en Anatolie néolithique
      • X2n : trouvé en Italie, dans le sud du Caucase, en Ouzbékistan et en Russie
    • X2o : trouvé au Moyen Orient
  • X4 : trouvé en Europe centrale, en Italie, en Turquie et en Ouzbékistan


  • Individus célèbres

    Abraham Lincoln

    L'étude de l'ADNmt de Nancy Hanks Lincoln a retracé la lignée de l'ADN mitochondriale d'Abraham Lincoln (1809-1865). Les tests ADN de membres de la famille matrilinéaires de la mère de Lincoln, Nancy Hanks, a fourni la preuve que le 16e Président des États-Unis appartenait au très rare haplogroupe X1c.

    Follow-up

    Ask your questions and discuss about haplogroups on the Forum



    Copyright © 2004-2017 Eupedia.com All Rights Reserved.